Le 10 juillet le parlement Européen a adopté une proposition de règlement européen sur les vaccins OGM contre le Covid-19. Ce texte va permettre aux producteurs de vaccins et de médicaments contenant des virus OGM de se passer d’étude environnementale et sanitaire en amont des essais cliniques chez les humains.

Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée EELV, présidente de la CRIIRAD, scientifique de formation, diplômée de l’Ecole Normale Supérieure et agrégée en biologie, fondatrice du premier laboratoire indépendant sur la radioactivité en France (la CRIIRAD):

« Nous n’avons pas toutes les garanties de leur sécurité. Les dérogations accordées sont contraires au principe de précaution.

Je me suis opposée à ce texte car on enlève les garde-fous nécessaires à la protection de notre santé. Face à ces nouveaux vaccins, nous devons redoubler de vigilance. L’argument de la Commission européenne, à l’origine du texte voté aujourd’hui, disant qu’au vu de l’urgence Covid-19 il faut se passer d’études préalables sur la santé et l’environnement, n’est pas acceptable.

De plus ce texte est arrivé au Parlement européen sous forme d’une résolution d’urgence, sans débat ni audition en commission environnement, ni même de débat en plénière.

L’urgence, c’est surtout de ne pas se tromper en autorisant des produits dont la sûreté n’est pas évaluée. Les vaccins OGM actuellement à l’étude utilisent Crispr-Cas9, une enzyme qui fonctionne comme des ciseaux génétiques. Ces nouveaux vaccins n’ont jamais été évalués de façon complète.

C’est un incompréhensible cadeau fait à l’industrie pharmaceutique et un gros coup de canif porté à la directive européenne sur les OGM, protectrice de l’environnement et de la santé humaine. La directive sur les OGM est un rempart efficace qu’il faut absolument préserver.

Je refuse d’être complice d’une fuite en avant qui nous transforme tous en cobayes ! ».

Allons nous une fois de plus laisser passer ?
Je te propose dans un premier temps un regroupement des personnes pour la santé au naturelle, pour la vie, pour la liberté